Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2012

Chômage et emploi : les propositions des candidats à la présidence

detective_cartoon.gifLe 22 avril prochain, nous passerons, nous électeurs, aux urnes.

Sans faire de politique, ce n'est pas dans les missions du blog, il est tout de même intéressant de se pencher sur les propositions des candidats en matière d'emploi, puisque pour le coup l'emploi concerne notre blog.

L'analyse qui va suivre n'est pas exhaustive, loin s'en faut, et n'est que de nature informative. Pour ne pas entrer dans les considérations partisanes, je ne ferai donc mention d'aucun nom, parti ou même couleur. 

Vous trouverez en fin de note les sources  sur lesquelles je me suis appuyée et dans lesquelles vous retrouverez l'intégralité des propositions. A noter, l'article de médiapart, qui fait une très bonne analyse, à mon sens, des propositions aux regards des causes du chômage énoncées par les candidats.

Dans les propositions, malgré la diversité des candidats, on peut retrouver un consensus sur le besoin de relancer l'industrie française et de mettre l'accent sur la formation professionnelle, l'apprentissage et l'alternance. La revalorisation des filières professionnelles et technologiques, création d'une agence nationale pour la formation tout au long de la vie ou encore la création de compte épargne formation pour chaque salarié sont quelques exemples de propositions.

C'est un peu plus dans la manière de procéder que les candidats s'opposent. Si l'un propose la flexibilité, une autre est contre. Plus partagée, la notion d'exonération de charges pour l'embauche de jeunes ou de séniors. La création massive de postes dans les services publics ou la régularisation des emplois précaires est également proposée, ainsi que le recours à la création d'emploi "aidés" sur le modèle emploi-jeune.

Le Contrat à Durée Indéterminée (CDI) effectue chez certains candidat un retour en grâce, comme contrat unique de référence (qu'il est déjà !). Un effort vers les PME (Petites et Moyennes entreprises) est également préconisé, car elles sont généralement génératrices d'emploi. Des préconisations sont faites également pour permettre aux jeunes de bénéficier d'un revenu minimun, soit en rémunérant les périodes de stages ou en proposant un revenu minimum d'autonomie de 600 euros.

L'Europe est également présente dans les propositions soit comme moteur ou régulateur ou alors montrée du doigt. 

Enfin, certains candidats proposent d'alléger la charge qui pèse sur les conseillers pôle-emploi, d'encourager la création d'entreprise chez les jeunes, de créer un million d'emplois dans une transition écologique et de mieux-vivre, de revaloriser la production française ou encore de faciliter la reprise de leur entreprise par les salariés en coopérative ou non.

Les sources :

Si avec tout cela vous n'êtes toujours pas convaincus, jetez un oeil là dessus : www.roosevelt2012.fr et bon vote !

Aline

Les commentaires sont fermés.